Protection vol

La protection contre le vol peut être mécanique (serrures, porte blindée, volet, grille, chaine, cadenas), humaine (gardiennage), électronique (système d’alarme) ou administrative (assurances).

Nous traiterons spécifiquement que des systèmes électroniques de protection contre le vol.

Quelque soit les zones à protéger (abords extérieurs et/ou locaux intérieurs) le système d’alarme sera constitué de  trois volets essentiels :

 

1°) la détection.

Elle pourra être constituée de :

  • détection ponctuelle de type capteur de chocs, capteur d’ouverture, capteur sismique, capteur de poids, capteur d’arrachage, capteur de passage, capteur phonique, capteur thermique.
  • Détection volumétrique de mouvement (radar hyperfréquence, détecteur infrarouge)
  •  Détection vidéo par caméra

2°) la centralisation des informations (le cerveau).

Le tableau de détection contre le vol permet de commander toutes les alertes, selon la programmation et la configuration du système.

Une mémoire interne donnera l’historique de tous les événements qui se seront produits sur plusieurs semaines.

Le tableau peut transmettre les informations et les images à un ou plusieurs PC de télésurveillance à travers les lignes téléphoniques, une connexion internet filaire ou GSM.

Le dispositif de mise en et hors service du tableau peut être à clé, par clavier numérique, clavier biométrique, par reconnaissance vocale, digitale, optique,  par télécommande, par horloge ou à distance par téléphone ou internet.

3°) l’alerte et réaction.

Les différents types d’alerte peuvent être :

  •  L’alarme sonore et/ou lumineuse et/ou silencieuse
  • La diffusion de fumée opaque (non toxique)
  •  L’intervention d’équipe de sécurité et/ou des forces publiques
  •  L’intervention phonique à partir d’un PC de télésurveillance

 

Les liaisons entre les différents éléments constituant l’ensemble du système de protection contre le vol peuvent être filaires et/ou radio.

Les dispositifs d’alarme sonore audibles de la voie publique sont soumis à autorisation préfectorale ou communale.

Chaque volet d’un système de protection contre le vol doit être étudié en fonction de la classification du risque, du cahier des charges à respecter et des moyens à mettre en œuvre pour obtenir le résultat attendu.

Dans tous les cas, le professionnel de la protection contre le vol, a une obligation de conseils envers son client.